Bilan du Groupe Pamet  premiére réunion du mois de juillet 2014


 L’idée générale  ressortie de cette première réunion est de ne jamais perdre le fil de ce que D’.... Attend de nous.                                                          Ne pas confondre le moyen et le but et ne pas faire en sorte que ce moyen devienne un but.

 En effet, dans la paracha abordée cette semaine, les juifs sortent d’Egypte et errent dans le désert ; cette génération est appelée « la génération de la connaissance ».On les a éduqué, on leur a enseigné la Torah :
 Cette étape devait les aider à s’élever et se renforcer spirituellement avant de pouvoir entrer dans le pays que D’ leur a donné : Israël.
 Pour pouvoir se renforcer et ensuite transmettre cet apport spirituel et ces forces en Israël.
 Absolument pas pour s’isoler; cet exil  était initialement un moyen de s’élever, il a été détourné et les Bné Israël ont pris goût a cet exil et à cette situation en préferant rester dans le desert et étudier la Torah.

 Le but, la volonté de D. était que nous rentrions en israel.
 Comme nous pouvons parfois le voir chez certains patients qui commencent une thérapie afin de pouvoir évoluer et grandir et un jour voler de leurs propres ailes.
 Ne pas se perdre dans les moyens utilisés, les opposants à la psychanalyse utilisent d’ailleurs cet argument
 Le patient psychanalysé peut-il se perdre dans cette recherche? rester indefiniment en thérapie … et finalement ne pas utiliser ce tremplin afin d’en ressortir grandi.