Thème:  Le NON /Le NOM Quelle petite chose insignifiante de pouvoir prononcer le mot NON!!!Quelle jouissance insolente pour un enfant de trois ans d’oser prendre le risque de dire NON!!!lorsque l’enfant dit NON il commence en fait à élaborer une dimension hors du commun .Il est en train de se connecter à la partie la plus profonde de lui-même ,celle qui aura un impact sur toute sa vie .Au fur et à mesure, il commence à construire un espace interne ,dans lequel personne ne peut pénétrer . A son insu ,il est en train de fabriquer les fondements de sa personnalité ,celle qui lui permettra de dire JE et d’habiter son NOM .                 On ne porte pas n’importe quel NOM .NOM de famille ...NOM d’adoption...  pas de NOM pour les enfants nés sous X ...la construction de l’individu en devenir,s’élabore dans la façon dont les parents les éducateurs la famille vont prononcer ce NOM.Prononciation  chargée d’émotions ,de pensées ,de souvenirs, fera que l’enfant pourra ou NON tenir son NOM .Il est des histoires de famille dont le NOM a été sali par des comportements transgressifs :adultère ,vol,meurtre etc. et qui restent enclavés dans l’inconscient de celui qui le porte ,et charge ce nom de famille jusqu’à en être un fardeau insupportable. les  NON -DITS (NOM-DITS)vont alors parler une autre langue ,étrangère à elle-même une langue qui ne leur appartient pas ,une langue d’emprunt, chargée d’une culpabilité démesurée et non mesurable ,qui va venir fabriquer un individu étranger à son propre NOM qui n’est pas encore un « NOM PROPRE « .Dire NON à la reproduction des schémas parentaux et familiaux, ne plus subir l’histoire inconsciente de sa fratrie,accepter de leur déplaire ,sortir des sentiers battus ,dépasser les ressentis liés à ce poids familial ,prendre le risque d’être aimé de façon « AUTRE »c’est peut-être assumer véritablement son NOM !!!! C’est donner au NOM son sens véritable,nouveau chemin de vie ,nouvel habit de l’Ame,celui qui dépossédé de ses fantômes ,va pouvoir être « Nommé « à sa juste valeur et habiter ses projets.Affranchis  de tout regard ,de toute critique ,et de tout jugement ,ce NOM n’existe enfin que par rapport à lui-même ...valeur à atteindre pour sortir des frustrations permanentes ,et assumer son image dans le miroir ,et être l’acteur de sa vie sans  « Pseudonyme « Tel est  peut-être l’ENJEU (L’EN -JE )de toute cette histoire de NON/NOM.....     La Torah fait perpétuellement référence aux NOMS de nos patriarches et matriarches,façon de nous relier en permanence à leur esprit DIVIN...

IMG_5885

..Chantal Hagege Psychologue Psychanalyste    0661725123