L'ARBITRAIRE
Pourrait être défini comme le "royaume " du "Binaire",   de la toute "toute-puissance".
Fait rentrer l'individu dans une forme de "Pouvoir Absolu" générant une "Sublimation de l'Ego".   Ce principe instaure de fait une relation de subordination (Dominant / Dominé), incompatible avec une "relation symétrique" générant de fait un rapport de force.      L'illustration fondamentale de cette notion n'est-elle pas inscrite dans la mémoire Judéo-chrétienne avec la création par  D.ieu  de l'homme à "Son" image.  Par ce mode de fonctionnement l'homme se déifierait et imposerait donc une forme de dictat à ses vis-à-vis au risque de faire glisser la société dans une dimension totalitaire.

Pourtant, la "décision arbitraire" est-elle pour autant indissociable d'une réflexion préalable, notamment si plusieurs solutions à un problème posé  se proposent sans en faire émerger une plus qu'une autre.  La nécessité de trancher fait que l'on optera pour l'une d'elle en fonction de son intuition,  de sa sensibilité,..., mais pourtant sans fondement rationnel, mais sans "dogmatisme " pour autan
 
Frank Jami